Présentations & historique

Mondragon notre village

Mondragon - 84430 est une commune du Haut-Vaucluse située en limite de deux régions, le Languedoc-Roussillon à l'ouest et Rhône-Alpes au nord, et de deux départements, la Drôme et le Gard. Sa population est de 3921 habitants, sa superficie est de 4065 hectares, sa densité de 92 habitants au km2, son altitude la plus basse est de 34 m et son point culminant à 217 m au dessus du niveau de la mer.

I - Situation géographique

Elle est baignée par le Rhône, son affluent le Lez et le canal Donzère - Mondragon (ouvrage CNR).
Elle est traversée par la RN7, la voie ferrée SNCF Paris - Marseille, la ligne TGV.
A l'ouest de la commune on trouve également la ferme de l'Île Vieille et son marais classé en ZNIEFF et Natura 2000.
Ses habitants sont les Mondragonnaises et les Mondragonnais.
Mondragon posséde un hameau, Derboux, qui est situé à 12km à l'est du village, ses habitants sont les Derboussiennes et les Derboussiens.
Sur le plan administratif, la commune dépend:
- De la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA)
- Du Département de Vaucluse
- De l'arrondissement d'Avignon
- Du canton de Bollène
- De la Communauté de Communes Rhône-Lez-Provence (CCRLP)

Vous trouverez notre carte interactive sur le lien suivant

II - Activités économiques et agricoles

Durant des décennies, Mondragon a été une commune à vocation agricole, depuis le milieu des années quarante (à la fin de la seconde guerre mondiale) le grand chantier d'aménagement du canal Donzère-Mondragon a contribué à modifier le paysage économique de la commune, avec l'arrivée massive d'ouvriers spécialisés y travaillant, par la suite, la construction des sites nucléaires de Marcoule et de Pierrelatte contribuèrent à faire de Mondragon un village résolument tourné vers l'avenir.

Des exploitations agricoles subsistent encore, et, si elles ont diminué en nombre, elles ont des superficies beaucoup plus importantes dans la zone de plaines, elles produisent des céréales, olégineux, melons, tomates, productions de graines sélectionnées etc..., on peut également y découvrir des vergers de pommiers, poiriers, d'abricotiers ou de kiwis.

Par contre les quelques exploitations viticoles qui subsistent en zone collinaire, sont restées à taille humaine et plutôt gérées en technique bio ou agriculture raisonnée qui produisent un vin de trés bonne qualité.

La vigne fut apportée par les Romains en l'an 35 avant J-C, depuis 1957 le vignoble situé dans une zone délimitée et classé en appelation Côtes du Rhône et en AOC Côte du Rhône Villages depuis 1983.

Depuis quelques années l'élevage tend à se développer sur le village, avec l'implantation d'une chèvrerie (La Ferme du Verdoulet) et d'une bergerie (La Jasse de Durbi) qui produisent toutes deux d'excellents fromages fermiers.

III - Tourisme

Nous informons les hébergeurs mondragonnais (maisons ou chambres d'hôte, gite hôtels etc...) désireux d'être référencés à titre gratuit sur ce site , de bien vouloir se faire connaitre auprès du service municipal en charge du site soit par courrier soit par mail à l'adresse : com.mairiedemondragon@gmail.com

Nous vous remercions de bien vouloir décrire votre activité en donnant le plus d'information utilisable pour le lecteur.

Diaporama

Historique du village

Un peu d'histoire

L'origine de Mondragon se perd dans la nuit des temps. Quand la colline qui domine la plaine a t-elle été baptisée "MONDRACONIS" le Mont du Dragon? Epoque Gallo Romaine ? Moyen Âge ? Nul ne le sait. En tous cas l'histoire connue de Mondragon commence au Xème siècle avec l'apparition d'un premier bâtiment fortifié au sommet de la colline.
La construction du château remonte au XII ème siècle, comme en témoignent les deux tours restantes et les vestiges des créneaux des quatre autres tours. Le château, qui abrita les premiers seigneurs de Mondragon puis l'archevêque d'Arles fut détruit une première fois en 1217 puis une seconde fois par les Huguenots en 1562. Depuis cette date il est resté dans l'état que nous le connaissons aujourd'hui. C'est en 1200 que fut également fondée l'abbaye bénédictine de Notre Dame des Plans.

La première institution "communale" de Mondragon , fut l'Assemblée Générale qui réunit les chefs de Famille en 1267. C'est à partir de cette époque que furent délimitées les frontières de la Commune, après négociations avec les places fortes voisines de Bollène, Mornas et La Motte du Rhône.
Ainsi l'histoire de la Principauté de Mondragon fut successivement marquée par les Seigneurs (XII ème et XIII ème siècles), l'Archevêque d'Arles (XIV ème siècle), la Principautée d'Orange (XV ème siècle), jusqu'à son rattachement au Royaume de France en 1536, par François Ier.

En 1789, Mondragon fit d'abord partie du département des Bouches du Rhône, puis du Vaucluse le 20 août 1793. C'est cette date qui marque la fin de la petite principautée. (Source: Etienne de SMET, "Mondragon de Provence" - Historien amateur et ancien propriétaire du château )

Diaporama